Mais où est donc passée la 7ème compagnie ? (TF1) : Retour sur les tensions entre Robert Lamoureux et Aldo Maccione

Diffusé ce soir sur TF1, le long métrage de Robert Lamoureux, Mais où est donc passée la 7ème compagnie, sorti en 1973, a connu quelques crises opposant le cinéaste à son comédien principal, Aldo Maccione.
C’est dans l’ouvrage Aldo Maccione, la classe !, rédigé par Gilles Botineau et cité par Allociné, que l’acteur y livre son mal être éprouvé sur le tournage du film. Selon le comédien, le réalisateur Robert Lamoureux, trop sérieux, réprimandait à de nombreuses reprises Aldo Maccione, qu’il jugeait trop dissipé. Le comédien principal y dénonce aussi la différence de traitements administrée à son comparse à l’écran Jean Lefèbvre, qui incarnait le personnage de Pitivier. Le cinéaste pardonnait facilement ses retards et son attitude désinvolte, résultat d’un tempérament porté sur la boisson et le jeu. Désabusé et déçu de l’attitude du Robert Lamoureux, Aldo Maccione ne reprendra pas son rôle dans les suites de cette trilogie. C’est Henri Guybet qui sera en charge de se glisser dans la peau de Tassin dans le deuxième et le troisième volet de la série de films.

À lire également

Mais où est donc passée la 7e compagnie ?, La soupe aux choux... Le retour des comédies de l'été

Malgré ces tensions survenues sur le tournage, Mais où est donc passée la 7ème compagnie, fut, dés sa sortie, un immense succès commercial. Il est le 3ème film au box office français de l’année, avec 3 944 014 entrées, juste derrière Les Aventures de Rabbi Jacob (7,3 millions d'entrées) et Mon nom est Personne (4,7 millions d'entrées). Si le deuxième On a retrouvé la septième compagnie, égalera presque les chiffres du premier film, le dernier volet de la trilogie, La Septième compagnie au clair de lune, ne totalisera que 1 792 134 entrées.

Mais où est donc passée la 7ème compagnie ? : mercredi 3 juillet à 21h10 sur TF1

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi