Où en est la Côte d'Ivoire une semaine après la réélection d'Alassane Ouattara ?

Eléonore Abou Ez
·1 min de lecture

Le président sortant Alassane Ouattara, 78 ans, a été réélu dès le premier tour avec le score écrasant de plus de 94% des voix et un taux de participation frôlant les 54%, selon la Commission électorale independante (CEI). L’opposition refuse d’accepter les résultats d’un scrutin qu'elle juge anticonstitutionnel. La tension monte sur fond d’appels à la désobéissance.

Pourquoi l’élection est contestée ?

Après deux mandats de cinq ans à la tête de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara s’était engagé à céder sa place. Mais le président sortant, change d’avis après le décès de son dauphin désigné. Il décide de se présenter à l'élection, alors que la constitution ivoirienne fixe la limite à deux mandats. Le Conseil constitutionnel lui donne le feu vert en se basant sur la Loi fondamentale de 2016 qui a remis le compteur à zéro. Une pratique très répandue en Afrique. L’opposition conteste, appelle au boycott du scrutin et à la désobéissance civile. L’élection se déroule envers et contre tout, le 31 octobre 2020.

Que devient l’opposition ?

Depuis l’annonce des résultats, les chefs de l’opposition sont en résidence surveillée. Le gouvernement les accuse de "complot contre l’Etat" pour avoir annoncé la création d’un "Conseil national de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi