Nyiragongo : la douloureuse errance des déplacés de Goma

·1 min de lecture
Près de 400 000 personnes sont actuellement déplacées, dans la province voisine du Sud-Kivu, la région voisine du Masisi et plus au nord, selon le gouvernement. 
Près de 400 000 personnes sont actuellement déplacées, dans la province voisine du Sud-Kivu, la région voisine du Masisi et plus au nord, selon le gouvernement.

Anita Marie rentrait du travail lorsque tout a commencé. « Il était 18 heures. Je voyais juste de la fumée dans le ciel et des flammes. Je suis vite rentrée à la maison. J'ai attrapé mes enfants et je suis partie. » Samedi soir, sans que personne ne s'y attende, le volcan Nyiragongo, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), est entré en éruption. L'impressionnante coulée de lave a atteint Majengo, un quartier situé à la lisière de la ville, non loin de l'aéroport. C'est dans ce quartier que vit Anita Marie. « En revenant ici le lendemain, j'ai vu que ma maison avait été réduite en cendres », déplore cette veuve, mère de quatre enfants. « Jusque-là, nous n'avons reçu aucune assistance de la part des autorités. Seules les personnes de bonne volonté nous viennent en aide. Sans vous mentir, nous n'avons reçu aucune assistance. » Et elle n'est pas la seule à s'en plaindre.

À LIRE AUSSICongo : le volcan Nyiragongo en éruption, Goma évacuée

Alerte en pleine nuit

Jeudi, vers deux heures du matin, le gouverneur militaire de la Ville, Constant Ndima, a annoncé que, par crainte d'une nouvelle éruption volcanique, 10 des 18 quartiers de Goma devaient être évacués d'urgence. Une déclaration faite en pleine nuit, qui a généré une panique au sein de la population. En quelques heures, les rues de Goma ont été remplies de milliers de familles et d'enfants, portant des baluchons, des matelas et des valises soutenues dans le dos par des pagnes? En somme, avec to [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles