"Il n'y a pas de raison de fermer" : dans la Meuse, la fermeture des marchés pas toujours comprise

Valentin Dunate

Face à l'épidémie de coronavirus, le gouvernement durcit le ton. Le Premier ministre, Édouard Philippe a annoncé lundi 23 mars un durcissement des règles de confinement, incluant la fermeture des marchés.

"La tenue des marchés, couverts ou non et quel qu'en soit l'objet, est interdite", précise le décret. Les préfets peuvent toutefois autoriser certains marchés alimentaires. Dans le département de la Meuse, le marché couvert de Bar-le-Duc était le seul à ouvrir, mardi 24 mars.

Fromagers, poissonniers, vendeurs de fruits et légumes et bouchers, comme Joël Larminy, ont donc pu ouvrir leurs étals, mardi. Le commerçant a du mal à comprendre cette nouvelle mesure de restriction : "Que vous alliez dans ce marché ou dans une grande surface, c'est strictement la même chose. Si on laisse les grandes surfaces ouvertes, je ne vois pas pourquoi on ne laisserait pas les marchés ouverts."

Des clients déboussolés

Pour le client, difficile aussi de s'y retrouver. Le marché couvert de Bar-le-Duc était donc ouvert ce mardi, mais les allées sont restées quasiment vides. Claudine, 76 ans, vient ici chaque semaine. "C'est confus, je trouve, on ne sait pas trop ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas. Si il n'y a plus de marché, on fera autrement, mais moi j'ai mes habitudes au marché", déplore la septuagénaire.


Pour l’instant, seul ce marché couvert de Bar-le-Duc a le droit d’ouvrir. Pour (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi