"Il n'y a jamais eu de fierté à être ronde" : Amel Bent amincie, fait le point sur sa "Philosophie"

·1 min de lecture

TF1 va diffuser un nouvel épisode de The Voice, ce samedi 20 mars. Pour l’occasion, Le Parisien dévoile une interview d’Amel Bent, dans laquelle la coach évoque son apparence physique, qui fait couler beaucoup d’encre. En effet, très amincie, la chanteuse de 35 ans fait sensation sur le plateau de l’émission et fait réagir massivement sur les réseaux sociaux. Décidée à mettre les points sur les i concernant sa nouvelle silhouette, l’interprète de Ma philosophie a souligné qu’elle ne "s’est pas affamée avant de faire The Voice".

"Ma perte de poids a été progressive. Ce n’est même pas le fruit d’un régime mais simplement d’une alimentation beaucoup plus saine", a-t-elle expliqué en revenant sur son enfance, période durant laquelle elle souffrait "d’un besoin compulsif de manger pour combler un vide". Il lui aura fallu du temps pour reprendre confiance en elle et apprécier son physique, dans l’intérêt de sa famille. "Il y a aussi le besoin impératif de renvoyer beaucoup de pensées positives à mes filles [Sofia, âgée de 5 ans et Hana, qui a un an de moins que sa sœur, NDLR]. Être maman m’a obligée à régler beaucoup de problèmes, notamment le désamour que je pouvais ressentir à mon égard", a développé Amel Bent, pour qui cette perte de poids "n’est qu’une des facettes visibles de tout ce travail".

Si elle a de quoi être fière d’avoir atteint ses objectifs, grâce à de nouvelles bonnes habitudes alimentaires, la star est très souvent confrontée aux remarques de ses fans. Certains internautes (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Donald Trump ne fait toujours pas l’unanimité : cette anecdote qui va lui mettre un sacré coup
Le saviez-vous ? Sheila a une petite-fille de 20 ans
« Une mauvaise surprise » : Édouard Philippe exprime pour la 1ère fois son opposition face aux choix de Jean Castex
Emmanuel Macron : le 3e "confinement" à peine adopté et déjà réfuté... "Ce n'est pas adapté"
Le prince Harry poignant, évoque la mort de Diana et le "trou" béant qu'elle a laissé