"Il n'y a pas de candidat naturel": Pécresse répond à Bertrand

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Valérie Pécresse aux journées parlementaires des Républicains , le 9 septembre 2021 à Nîmes - Pascal GUYOT © 2019 AFP
Valérie Pécresse aux journées parlementaires des Républicains , le 9 septembre 2021 à Nîmes - Pascal GUYOT © 2019 AFP

Un fin de non-recevoir. Alors que Xavier Bertrand a appelé ce jeudi soir ses concurrents de droite à se retirer à son profit pour un Congrès de rassemblement, Valérie Pécresse estime qu'il n'y a "pas de candidat naturel".

Interrogé jeudi sur France 2 sur sa participation au Congrès des LR le 4 décembre prochain, Xavier Bertrand a appelé au "rassemblement derrière sa candidature."

"Ce que je lance ce soir c'est un appel au rassemblement, je lance un appel aux candidats de la primaire. (...) Je leur indique que le message d'unité est très clair. Je tiens ce discours parce que tous les sondages disent depuis des mois et des mois que je suis celui qui peut être qualifié au second tour", a expliqué le président des Hauts-de-France.

Ne "pas avoir peur de la sélection"

"Il n'y pas de candidat naturel. A partir de ce moment-là, il faut jouer collectif", lui a répondu Valérie Pécresse face à la presse ce vendredi après-midi.

"Le congrès qui a été une décision prise par les militants, choisi pour départager les candidats est un processus d'unité. C'est pour ça que je l'ai accepté (...). Il ne faut pas avoir peur de la sélection ", a continué la patronne de la région Ile-de-France.

Une façon de répondre à Xavier Bertrand qui y voit, lui, une "primaire déguisée". Valérie Pécresse, Xavier Bertrand et Michel Barnier ont prévu de se rencontrer dans les prochains jours.

Un sondage fait maison du député du Vaucluse, Julien Aubert, révélé par L'Opinion et réalisé sur 10.370 personnes dont 7775 adhérents des Républicains, donnait Michel Barnier gagnant (27,6 %) face à Xavier Bertrand (20,3%) au premier tour d’un vote reservé aux adhérents. Au second tour, l'ex-négociateur en charge du Brexit obtient même un score deux fois plus important (43,4 %) que celui de celui de son concurrent (26,5%).

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles