"Il n'y a plus de barrières" : quand le télétravail favorise les addictions

·1 min de lecture

Une étude inquiétante a été publiée jeudi sur les conséquences du télétravail, très répandu en raison du Covid-19. Menée par Odoxa pour le cabinet GAE Conseil et révélée par Le Parisien, elle souligne que travailler chez soi expose les salariés déjà fragilisés à un danger supplémentaire de pratiques addictives. Alcool, tabac, cannabis... 41% des salariés et 47% des managers affirment que les pratiques addictives sont encore plus fréquentes que d'habitude dans une situation de télétravail. "Le télétravail, pour moi, est épouvantable, parce qu'il n'y a plus de barrières", témoigne Patrick, jeudi sur Europe 1.

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation jeudi 5 novembre

"Si vous devez retaper quatre fois le mot, personne ne s'en rendra compte"

Privé de ses collègues lors du premier confinement, ce cinquantenaire a vu son addiction à l'alcool s'aggraver avec le télétravail. "Quand vous êtes derrière un ordinateur à taper sur un clavier, si vous devez retaper quatre fois le mot, personne ne s'en rendra compte", explique-t-il. "Un jour, j'ai été à une première visioconférence dans un état pas très bon. À la deuxième visioconférence, je n'étais pas là. Et à la troisième, je n'étais pas là non plus."

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Coronavirus : vers une alternance entre déconfinement et reconfinement ?

> Confinement : voici les attestations à télécharger pour se déplacer

> Quand est-on cas contact ? Et autres questions que l'on se pose tous les jours

> Coronavir...


Lire la suite sur Europe1