Il n'y aura qu'une séance d'essais libres à Imola

Benjamin Vinel
·2 min de lecture

La Formule 1 va faire son retour à Imola pour la première fois depuis 2006 les 31 octobre et 1er novembre prochains, sur un tracé différent – la dernière chicane a été supprimée – et avec un week-end au format inédit : les activités piste ne commenceront que le samedi, afin de laisser davantage de temps aux écuries pour revenir de Portimão, site du Grand Prix du Portugal.

Lire aussi :

Un resurfaçage à Portimão, où les pneus ne seront pas ménagés

Contrairement aux quatre heures d'essais libres traditionnelles, les pilotes n'auront qu'une heure et demie pour se familiariser avec cette piste sur laquelle seul a déjà couru en Formule 1. L'unique séance d'essais libres aura lieu le samedi de 10h à 11h30, suivie par les qualifications de 14h à 15h. Le lendemain, le départ du Grand Prix d'Émilie-Romagne sera donné dès 13h10, deux heures plus tôt que pour une manche européenne traditionnelle.

"Se déroulant sur deux jours, Imola va être un nouveau défi pour nous tous", déclarait Andreas Seidl, directeur de l'écurie McLaren, samedi dernier, avant que le programme du week-end ne soit confirmé en détail. "J'imagine que nous allons simplement nous retrouver avec davantage de temps en essais libres samedi matin, car il devrait toujours y avoir ces deux temps forts que sont les qualifications samedi et la course dimanche. Bien sûr, le programme condensé est un défi supplémentaire, mais c'est le même défi pour tout le monde, et nous sommes en réalité impatients de voir comment nous pouvons composer avec cela au mieux."

Le programme des courses annexes demeure incertain, mais l'on sait déjà que la FIA F3 n'y sera pas présente, sa saison s'achevant dès septembre au Mugello. La fin du calendrier de F2 reste en revanche à définir.

Rappelons que Michael Schumacher est de loin le pilote le plus victorieux à Imola en Formule 1, avec sept succès, tandis qu'Alain Prost et Ayrton Senna s'y sont imposés à trois reprises chacun.