"Il n'y aura pas de boule noire" : le nouveau projet inattendu de Thierry Beccaro

·1 min de lecture

« Nous nous reverrons, un jour ou l’autre, si vous y tenez autant que moi », promettait Thierry Beccaro, en août 2019, alors qu’il faisait ses adieux aux téléspectateurs de France 2 après vingt-neuf ans à présenter le jeu Motus. Ce jour est finalement arrivé. Mais ce n’est pas à la télévision que ses fans vont le retrouver, mais sur Twitch. Selon les informations du Parisien, Thierry Beccaro va en effet présenter une émission hebdomadaire sur la plateforme de streaming en direct. Émission intitulée De tout et de rien qui débutera le 26 février prochain et qui sera diffusée chaque vendredi à 19 heures. Thierry Beccaro n’officiera pas seul, mais avec le journaliste belge David Barbet. « C'est lui qui est venu me chercher. C'est un fan absolu de ce que j'ai pu faire pendant trente-cinq ans sur France Télévisions. Et il veut absolument que je continue, que je ne lâche pas l'affaire », a expliqué l’animateur au Parisien.

Thierry Beccaro et David Barbet s’adresseront aux jeunes. « J'ai envie d'écouter et de discuter avec eux, encore plus en cette période compliquée. C'est ce qui m'intéresse le plus depuis que j'ai publié mon livre sur la maltraitance », a confié celui qui a écrit Je suis né à dix-sept ans, publié en 2018, sur les violences qu’il a subies enfant, ajoutant : « Si notre émission peut faire du bien, si je peux consoler, encourager ou ne serait-ce qu'écouter les internautes, ce serait déjà formidable ». Ainsi, il espère connaître le même succès que Samuel Etienne, autre présentateur (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Gérald Darmanin accusé de viol : une question de Thomas Sotto le révolte
Ricardo Pinto : Nehuda annonce leur rupture après cinq ans de relation
Affaire Olivier Duhamel : sa réaction en apprenant la publication du livre de Camille Kouchner
PHOTO Nabilla Benattia aux anges : son frère Tarek dévoile le visage de son fils Liaam
VIDEO Balance ton post : Jean-Luc Mélenchon explique pourquoi il a exigé l'absence d'Eric Naulleau