"Il n'y a aucune raison qu'il parle" : que faut-il attendre de la nouvelle audition de Cédric Jubillar ?

·1 min de lecture

L'affaire Delphine Jubillar se poursuit. Le 15 octobre prochain, Cédric Jubillar, principal suspect dans l'affaire de la disparition de son épouse, sera entendu par les juges d'instruction. Pour la première fois depuis son incarcération, le Cagnacois de 33 ans pourra livrer sa version des faits et se défendre des indices graves et concordants qui l'incriminent. Il devra notamment expliquer pourquoi son téléphone était éteint la nuit de la disparition, mais aussi éclaircir sa version selon laquelle Delphine serait sortie promener les chiens, alors que ce n'était pas dans ses habitudes.

À travers cet entretien déterminant, les juges d'instruction espèrent faire avancer l'enquête. Mais si l'on en croit Dominique Rizet, consultant police-justice de BFMTV et chroniqueur dans l'émission Faites entrer l'accusé, l'audition de Cédric Jubillar pourrait ne rien donner du tout. "Il n'a aucune raison de ne pas rester sur ses positions, a indiqué le journaliste sur les ondes de France Bleu. S'il n'a pas craqué jusqu'à maintenant, il n'y a aucune raison qu'il parle. Il faudrait un rebondissement qui irait dans le sens de la culpabilité, que le corps soit retrouvé, avec des éléments particuliers découverts."

Cédric Jubillar inébranlable ?

Il faut dire que depuis l'éclatement de l'affaire, Cédric Jubillar n'a jamais flanché. Mis en examen et écroué le 18 juin dernier, le mari de Delphine Jubillar continue de clamer haut et fort son innocence, avec le soutien inébranlable (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Le saut à l'élastique d'une jeune mère de trois enfants tourne au drame
Le spectacle du Bolchoï vire au drame : un mort en pleine représentation
Une "tatie Danielle" de 84 ans étouffée par sa fille à bout
Un homme se retrouve face à un tueur en série et est épargné
Incroyable découverte ! Un trésor millénaire débusqué sous la glace

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles