"Il n'y a aucun candidat qu'il respecte vraiment" : Nicolas Sarkozy totalement indécis

·1 min de lecture

Ça tremble droite. Lundi 1er mars, Nicolas Sarkozy a été condamné à trois ans de prison dont un an ferme dans l'affaire dite "des écoutes". Une situation qui n’empêche pas ancien locataire de l'Elysée de faire entendre sa voix dans les stratégies politiques. Alors qu’il entretient une relation complexe depuis quatre ans avec Emmanuel Macron, l’ancien chef d’État et l’actuel président se sont longuement entretenus cette semaine, révèle le Journal du dimanche, ce dimanche 7 mars. Si on ne connaît pas la teneur de leur entretien, l’élection présidentielle de 2022 aurait bien pu être à l’ordre du jour. En effet, à un an du scrutin, Nicolas Sarkozy laisse planer le doute quant à son soutien à une éventuelle candidature de son parti. Et, comme le rapporte un poids lourd des Républicains au JDD, "le soutien à Macron fait partie de ses hypothèses très clairement". Toujours selon cet élu : "Il considère qu'Emmanuel Macron est en grand danger et que, avec la crise économique et sociale qui vient, même sa qualification au second tour est aléatoire".

Serait-ce une main tendue vers la Macronie ? Nicolas Sarkozy n'exclut pas de soutenir un nouveau leader de la droite, mais pour le moment, il peine à se décider. "Parmi les candidats possibles, il n'y a aucun candidat qu'il respecte vraiment qui soit proche de lui. Au fond, il n'a peut-être pas envie que quelqu'un à droite lui succède...", précise un de ses proches au JDD. Ce responsable renfonce le clou : "Sarkozy soutiendra un candidat à droite (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Macron est en grand danger" : Nicolas Sarkozy alerte
Julien Doré amoureux d'une star d'une série culte quand il était plus jeune
Notre Dame de Paris : Patrick Fiori dévoile pourquoi il n'a pas voulu faire d'autre comédie musicale
"Je n'accepte pas" : François Hollande sidéré par les récents propos de Nicolas Sarkozy
VIDÉO - Éric Dupond-Moretti : « Je connais tout par cœur »... Cette télé-réalité improbable qu'il adore