Nutri-Score : visé par un classement défavorable, le Roquefort demande à être exempté

·1 min de lecture

Le Roquefort, visé par un classement Nutri-Score défavorable, dénonce une "approche punitive" et réclame une exemption pour le célèbre fromage de brebis de l'Aveyron, au nom de la tradition et du respect d'un patrimoine gastronomique. Le Nutri-Score, système d'étiquetage facultatif, mis en place à l'initiative du gouvernement français en 2016, est basé sur cinq lettres (A,B,C,D,E) et un code couleurs, du vert au rouge, selon la qualité nutritionnelle de l'aliment. Le Nutri-Score de 90% des fromages, dont le Roquefort, est de D et E.

>> LIRE ÉGALEMENT - Un berger amoureux et une grotte humide : comment est né le Roquefort ?

"Un sentiment d'injustice, nous sommes les héritiers de recettes ancestrales"

"C'est paradoxal. Des produits industriels ultra transformés avec des conservateurs peuvent avoir A ou B, alors que nos produits de terroir très naturels sont stigmatisés", pointe Sébastien Vignette, secrétaire général de la Confédération générale de Roquefort, soutenu par nombre d'élus d'Aveyron et d'Occitanie. "Les pouvoirs publics envisagent de rendre le Nutri-Score obligatoire à partir de 2022, c'est pour cela qu'on se mobilise. On ressent un sentiment d'injustice, nous sommes les héritiers de recettes ancestrales, avec un cahier des charges garant de qualité", explique Sébastien Vignette.

Le patron de l'interprofession Roquefort voit dans le Nutri-Score un "logo simpliste". "On vit une drôle d'époque où la complexité, la nuance ont rarement leur place, estime-t-il. L'éq...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles