« Un numéro d'autosatisfaction » : les réactions politiques après les vœux du Nouvel An d'Emmanuel Macron

© JULIEN DE ROSA / AFP

Lors de ses traditionnels vœux aux Français, Emmanuel Macron a appelé à « l'unité de la nation » pour ne pas céder à « l'esprit de division » en « ces temps si durs », avant d'énumérer la liste des réussites du pays et de faire une nouvelle fois la promotion de la réforme des retraites. Dans son allocution d'une durée record de 18 minutes 30, le chef d'État a également réaffirmé que la France doit « gagner » la « bataille de la transition écologique », alors que celle-ci vient d'être épinglée pour n'avoir pas su abaisser son taux d'émissions de gaz à effet de serre au cours de l'année fraîchement écoulée. Peu après ce discours, la secrétaire d'État Marlène Schiappa a salué sur BFM TV « l'attachement à la valeur travail » du Président, qui a rappelé « son cap » et parlé des citoyens tricolores comme « d'un peuple de bâtisseurs ». Les oppositions ont, elles, unanimement fustigé la prise de parole du dirigeant.

Le président du groupe Les Républicains au Sénat, Bruno Retailleau, a déploré « un président déconnecté des préoccupations des Français et de solutions à y apporter ». « La satisfaction présidentielle a quelque chose de surréaliste », a-t-il ajouté, rapporte l'Agence France-Presse. La nouvelle secrétaire nationale du parti EELV, Marine Tondelier, a dressé le même constat : « Il nous a semblé totalement déconnecté, tant de l'histoire de notre pays que de la vie des Français ». « Loin de l'histoire lorsqu'il nous dit par exemple que personne ne pouvait prédire la crise ...


Lire la suite sur LeJDD