Le numéro d'équilibriste de la FED américaine entre inflation et récession

La réunion monétaire de la Réserve fédérale américaine s'achève ce mercredi 27 juillet. Une nouvelle hausse des taux d'intérêt est attendue. La FED devra frapper fort pour sortir l'économie américaine de l'inflation, mais sans tomber en récession.

C'est la quatrième hausse d'affilée. Et probablement pas la dernière... Certains spécialistes parlent d'un relèvement des taux directeurs de trois quarts de points. D'autres évoquent une hausse plus radicale : un point.

Il faut dire que l'inflation a battu un nouveau record en juin, soit 9,1% sur un an. L'objectif recherché par l'institution de Washington : rendre le crédit plus cher pour faire ralentir la consommation, mais surtout desserrer la pression sur les prix.

Pour la Réserve fédérale, l'inflation est un fléau qui touche particulièrement les ménages pauvres. Il faudrait une baisse significative de l'inflation pour que l'institution envisage de cesser de relever ses taux ou qu'elle puisse au moins en ralentir le rythme. Cette condition pourrait éventuellement être remplie en septembre.

Problème : le ralentissement économique tant attendu pour faire baisser les prix pourrait s'avérer trop fort, et faire plonger la première économie mondiale dans la récession.

Le danger est réel. Dans ses dernières prévisions, le Fonds international monétaire ne table plus désormais que sur 2,3% de croissance aux États-Unis, soit 1,4 point de moins que prévu.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles