En janvier 2017, Marie Bosch a tout pour être heureuse. Un mari aimant et un bébé de deux mois. La Strasbourgeoise est plus épanouie que jamais mais sans le savoir, sa vie s'apprête à prendre une tournure cauchemardesque. Comme elle le raconte dans les colonnes du Parisien, tout commence lorsqu'elle rentre de vacances avec son compagnon, Marc*, et leur fille, Jeanne*. En arrivant devant leur porte, les deux parents s'aperçoivent que la serrure a été changée. Impossible de pénétrer dans leur appartement parisien. C'est la panique, l'institutrice s'interroge : "J'ai filé chez la voisine, convaincue que notre appartement avait été squatté." Elle est loin, toutefois, d'imaginer ce qu'elle va découvrir : son conjoint est en réalité un imposteur.

Au fil de la conversation avec sa voisine, Marie apprend que son domicile a été vendu aux enchères : "Elle me demande pourquoi nous n'avons jamais répondu aux invitations du conseil de copropriété. Visiblement, cela faisait des mois qu'ils parlaient de notre cas !" La jeune maman est désemparée, tout comme son époux : "Marc fait mine de ne rien comprendre, souligne que nous remboursons notre prêt tous les mois. Je le crois : il me communiquait régulièrement des extraits de compte - c'est lui qui gérait l'administratif -, et le paiement de nos mensualités y figurait noir sur blanc." La trentenaire n'a aucune raison de douter de son mari et pourtant, ce dernier lui ment ouvertement.

Elle découvre que son mari

(...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Disparition de Julie Michel : cet ultime recours de sa mère, près de 10 ans plus tard
Pour Noël sa belle-mère lui a refilé les cadeaux qu'elle lui avait offerts à son anniversaire
TÉMOIGNAGE Ma sœur m'a interdit d'allaiter mon bébé devant son copain
Elle demande aux médecins pourquoi son bébé ne lui ressemble pas leur diagnostic est déchirant
Nord : au lendemain de Noël, il reçoit par erreur un colis stupéfiant