Nuit de violences urbaines près de Lyon : quatre mineurs interpellés à Rillieux-la-Pape, le maire assure qu'il ne laissera pas les "clés de la ville" aux "voyous"

franceinfo
·1 min de lecture

Quatre personnes ont été interpellées vendredi soir à Rillieux-la-Pape (Rhône), dans la banlieue lyonnaise, a appris franceinfo de sources concordantes samedi 6 mars, après une nouvelle nuit de violences urbaines. Selon nos informations, il s'agit de mineurs. Les faits se sont déroulés dans la soirée de vendredi. Au total 12 véhicules ont été incendiés.

Selon le maire de Rillieux-La-Pape, Alexandre Vincendet, "un groupe d'une trentaine, quarantaine d'individus cagoulés, vêtus de noir, se sont regroupés, pas du tout de façon spontanée". "C'était quelque chose de très bien préparé, très bien organisé. Il était prévu que ce groupe puisse tout casser ou brûler sur son passage", détaille-t-il, en rapportant ce qu'il a vu sur les images de vidéoprotection, qui ont permis aux forces de l'ordre d'intervenir.

Un lien avec les opérations anti-stupéfiants

Selon Alexandre Vincendet, l'origine de ces violences surviennent après des "opérations [de police] sur des points de deal, des opérations anti-stupéfiants, que nous avons menées ces derniers temps, avec même des perquisitions qui ont eu lieu jeudi et hier [vendredi] par les brigades anti-stupéfiants de l'agglomération lyonnaise à Rillieux. Moi, je fais un rapport très net entre les événements d'hier soir et les opérations anti-stupéfiants de ces derniers jours", insiste le maire. Il affirme que parmi les jeunes arrêtés par la police, dont certains sont originaires de sa ville, "certains sont très défavorablement connus des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi