Publicité

Nuit de la solidarité: près de 3.500 sdf dans Paris, en hausse de 16%

Une personne sans abri dort dans une rue du centre de Paris, le 8 janvier 2024 (Alain JOCARD)
Une personne sans abri dort dans une rue du centre de Paris, le 8 janvier 2024 (Alain JOCARD)

Près de 3.500 personnes dormaient dans les rues de Paris lors de la dernière Nuit de la solidarité fin janvier, un total en hausse de 16% par rapport à 2023, a indiqué lundi la mairie de Paris.

Les bénévoles mobilisés ont recensé "un total de 3.492 personnes sans-abri à Paris lors de la nuit du 25 au 26 janvier", a indiqué la mairie dans son premier bilan de l'action, transmis à l'AFP.

En 2023, 3.015 sans-abri avaient été dénombrés. La hausse de 16% correspond donc à 477 personnes supplémentaires.

Alors que le nombre de sans-abri avait nettement baissé lors de la crise sanitaire du Covid-19 "du fait d'une hausse du nombre de places d'hébergement, leur nombre ré-augmente depuis 2023", résume la municipalité.

Pour l'adjointe aux solidarités Léa Filoche, "c'est un signal d'alarme clair qui doit réveiller le gouvernement pour remettre la question de l'hébergement au cœur des priorités".

Dans la capitale, les arrondissements du centre et du nord-est concentrent le plus de personnes à la rue: d'abord Paris centre, où le nombre de SDF a bondi de 386 à 659 personnes, puis le 12e où il augmente aussi dans de fortes proportions (de 274 à 457), et le 19e où il diminue légèrement (380 au lieu de 400).

Sur les 3.500 personnes recensées, les trois-quarts "ont été rencontrées dans les rues de Paris et un quart dans des secteurs spécifiques" comme les talus du périphérique, les parcs et jardins, les gares, les bois de Boulogne et Vincennes ou les stations de métro.

Début janvier, lors d'un épisode de froid intense, le gouvernement a annoncé des crédits supplémentaires de 120 millions d'euros, correspondant à 10.000 places en plus au plan national.

C'est une pomme de discorde entre l'Etat et la mairie, qui reproche au premier d'être contrainte de se substituer à lui sur un secteur dont il a la charge.

pyv/pa/gvy