La Nuit des mort-vivants (Shadowz) : George Romero, le saigneur des films de zombies

·1 min de lecture

Les morts-vivants sont en pleine forme ! Depuis de nombreuses années déjà, les zombies ont envahi le grand mais aussi le petit écran, avec l'immense succès de la série The Walking Dead. Qu'ils soient lents ou rapides, américains ou asiatiques (avec le formidable Dernier Train pour Busan), les défunts en quête de chair fraîche sont partout. Certains l'ont peut-être oublié, mais ces joyeuses créatures désormais familières doivent tout à un homme : George A. Romero.

Venu du monde de la publicité, Romero acquiert un statut culte presque par hasard. Avec des amis d'université, il fonde une société de production, Image Ten, dans laquelle chaque associé apporte 600 dollars. Le temps d'un week-end en Pennsylvanie, il se lance dans le tournage d'un film d'horreur, un genre plus susceptible d'être rapidement rentable. Et s'inspire de la nouvelle Je suis une légende de Richard Matheson pour suivre une invasion de morts-vivants. Avec un décor unique, caméra à l'épaule, Romero fait jouer ses proches et les habitants de Pittsburgh et filme en noir et blanc. Produit pour 100.000 dollars, La Nuit des mort-vivants s'avère particulièrement efficace. Le film sort aux Etats-Unis en octobre 1968, alors que la guerre du Vietnam s'étend de plus en plus. Terrifiant, le scénario prend des accents sociaux et raciaux et acquiert une dimension politique. Avec 5 millions de recettes, La Nuit des mort-vivants reste encore aujourd'hui l'un des films indépendants les plus rentable et compte parmi les grands classiques (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Cannibal Holocaust (Shadowz) : l'incroyable histoire vraie derrière ce film d'horreur choc
Jean-Paul Belmondo : sa petite-fille Annabelle poste de tendres clichés pour son anniversaire (PHOTOS)
Disney+ : les nouveautés de la semaine du 9 au 15 avril 2021
Programmes TV accessibles : notre sélection de films et séries en audiodescription du 10 au 16 avril
Les Amants de l'Histoire (Salto) : les secrets autour de la rencontre entre Alain Delon et Romy Schneider