Nuit électorale au Niger: les résultats provisoires diffusés au compte-goutte

·2 min de lecture

Les résultats provisoires des élections présidentielle et législatives de dimanche ont commencé à être diffusés lundi 28 décembre par la Commission électorale nationale indépendante du Niger. Ils ne concernent pour l’instant qu’un petit nombre des près de 26 000 bureaux de vote répartis sur l’ensemble du territoire.

Avec notre envoyée spéciale à Niamey, Magali Lagrange

Les résultats des élections au Niger sont diffusés au fur et à mesure de leur arrivée sur les chaînes nationales depuis le Palais des congrès de Niamey. C’est avec Baoudeta que le coup d’envoi a été donné lundi en fin d’après-midi. Les résultats des votes de cette commune et ceux de trois autres ont été lus par le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) dans un coin de la Grande salle du Palais des congrès de Niamey, face à une caméra.

Les chiffres diffusés sont d’abord soumis à un processus de vérification. Ils sont envoyés par les commissions électorales régionales puis vérifiés par des représentants de partis politiques avant leur diffusion.

La compilation des résultats aux yeux de tous

L’objectif est clair : « Permettre à tous les citoyens de suivre directement la diffusion des résultats. C’est un processus technique qui a pour objectif principal de rendre cette diffusion transparente. La preuve, c’est que les étapes techniques sont complètement gérées par les représentants des candidats à l’élection présidentielle », explique à RFI Aladoua Amada, le vice-président de la Céni.

Dans la salle se trouvent également des observateurs internationaux ou nationaux. « Je suis ici pour m’assurer que le travail qu’on a eu à faire le jour du vote se répercute au niveau de la Céni nationale », témoigne Abdoulaye Harouna qui explique représenter une centrale syndicale et venir pour se rassurer sur la transparence de la compilation des résultats.

Les résultats complets provisoires doivent être annoncés par la commission électorale dans un délai maximum de cinq jours après le scrutin, soit le 1er janvier 2021.

► À lire aussi : Nuit électorale au Niger: coup d’envoi de la compilation des résultats