Nuisances sonores : les Français de plus en plus intolérants au bruit selon une enquête

Les Français sont de plus en plus nombreux à souffrir du bruit. C'est ce que révèle une enquête du CIDB, le Centre d'information sur le bruit, au lendemain de la clôture des assises nationales du bruit, consacrées aux nuisances sonores . Le centre révèle notamment que 60% des personnes les moins sensibles au bruit excessif le sont devenues après le premier confinement .

>> LIRE AUSSICes Franciliens qui perdent trois ans d'espérance de vie en bonne santé à cause de... la pollution sonore

"Pendant le confinement on a vu qu’il y a eu une baisse drastique des niveaux sonores, surtout les sons anthropiques, donc liés aux transports et à l’activité urbaine", fait remarquer Valérie Rozec, psychologue de l'environnement. Et les Français s'y sont habitués au point d'avoir du mal à réapprivoiser le vacarme d'avant Covid .

Des Français qui déménagent pour fuir le bruit

"Les Français ont toujours été sensibles aux bruits, je pense, mais s’en plaignent beaucoup plus, notamment ceux qui habitent dans des logements collectifs. Nous, en tant que bureau d’étude acoustique, on est débordés de demandes sur la gestion du bruit et des nuisances sonores notamment en terme de voisinage", ajoute Karin Le Tyrant, acousticienne.

Selon elle, cette récente intolérance aux bruits de certains Français a même motivé des déménagements . "On voit bien que les gens veulent partir des grandes villes et aller vers du calme, de la sérénité et de l’apaisement". Enfin, le CIDB révèle que, depuis le pre...


Lire la suite sur Europe1