Nucléaire : un réacteur de nouvelle génération capable de recycler ses déchets

·1 min de lecture

Ce vendredi, vous arrivez avec une nouvelle preuve de l’intérêt retrouvé pour le nucléaire. Les Américains viennent de lancer la construction d’un réacteur de nouvelle génération capable de recycler ses déchets.

Du nucléaire un peu plus propre, puisqu’il se nourrit de déchets radioactifs. Aujourd’hui, on les enfouit. Demain, on les utilisera comme carburant à la place de l’uranium. Ce qui laisse imaginer un recyclage infini du combustible nucléaire.

Il s’agit du même principe que les réacteurs Phénix et Superphénix. On a beaucoup parlé, car ils ont coûté très cher et ont été abandonnés brutalement après des décennies de recherche. Les États-Unis, eux, vont jusqu’au modèle commercial. La construction d’un premier réacteur démarre dans le Wyoming. C’est la startup Terra Power qui est aux manettes, une société co-créée par Bill Gates.

Mais si la France a arrêté, c’est qu’il y a une bonne raison.

La technologie a surtout été victime de la mauvaise image du nucléaire. Après les catastrophes de Tchernobyl et de Fukushima, on a préféré miser le renouvelable et arrêter les frais, surtout avec les déboires de l’EPR de Flamanville.

Mais l’urgence climatique a changé la donne. Les besoins en électricité vont augmenter de façon exponentielle. Or l’éolien et le solaire ne produisent que par intermittence. La transition prendra du temps. Alors, pourquoi ne pas regarder à nouveau vers le nucléaire ?

Des centrales qui recyclent les déchets, c’est bien. Mais on parle quand même de nucléaire, il ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles