Nucléaire : le réacteur EPR finlandais victime d'un problème de turbine

Nucléaire : le réacteur EPR finlandais victime d'un problème de turbine

Le réacteur nucléaire EPR finlandais Olkiluoto-3 a été déconnecté du réseau ce lundi après un problème de turbine, a annoncé l'exploitant de la centrale, plombée par les retards et les déboires.

"Le réacteur a été déconnecté du réseau de façon imprévue vers midi (9h GMT) en conséquence d'un problème côté turbine", a déclaré une porte-parole de TVO (Teollisuuden Voima Oyj) , l'exploitant finlandais de cet équipement de conception française.

La turbine d'une puissance de 1 650 mégawatts, qui produit de l'électricité grâce à la vapeur du réacteur, se trouve dans la partie non-nucléaire du site.

"La centrale est complètement sûre. Mais elle n'injecte actuellement pas d'électricité dans le réseau", selon TVO.

Le problème est survenu au lendemain de la reprise des essais de production, qui suivait des travaux d'automatisation.

TVO
La centrale nucléaire d'Olkiluoto, avec son réacteur EPR, au premier plan, et ses deux réacteurs à eau bouillante au second plan, en mars 2021 - TVO

La centrale d'Olkiluoto, dans le sud-ouest de la Finlande, comporte également deux réacteurs de conception plus traditionnelle, d'une puissance de 890 mégawatts chacun, mis en service dans les années 70.

Plus d'une décennie de retard

Le réacteur Olkiluoto-3 a été construit par le consortium franco-allemand Areva-Siemens. Il avait été démarré en mars derniers, avec douze ans de retard sur le calendrier initial.

La mise en service normale à pleine puissance est prévue après une période d'essais qui a elle aussi pris du retard. En juin, TVO avait repoussé à décembre la date de production normale.

Celle-ci est très suivie en Finlande, où la centrale doit faciliter un hiver qui s'annonce tendu sur les réseaux électriques européens du fait de la crise énergétique actuelle.

Selon TVO, la cause exacte de la panne n'a pas été identifiée.

"Quand nous trouverons, nous saurons si c'est un problème provisoire ou si c'est quelque chose qui doit être réparé", selon la porte-parole Johanna Aho.

La responsable n'a pas su dire quel serait l'impact sur la date de lancement, déjà décalée deux fois depuis avril.

A lui seul, le puissant réacteur de type EPR doit fournir près de 15% de la consommation électrique de la Finlande.