Nucléaire : Orano épinglée sur sa gestion des risques incendie à La Hague

·1 min de lecture
L'organisation d'Orano concernant la maîtrise du risque incendie à la Hague s'est dégradée, selon l'ANS.
L'organisation d'Orano concernant la maîtrise du risque incendie à la Hague s'est dégradée, selon l'ANS.

L?organisation d?Orano concernant « la maîtrise des risques incendie » dans son usine de La Hague (Manche), qui concentre le plus de radioactivité en Europe, « s?est dégradée en 2021 », a estimé mardi l?Autorité de sûreté nucléaire (ASN). « Cette appréciation est liée au fait qu?un certain nombre de retards ont été notés dans la réalisation de travaux de mise en conformité », comme la « mise en place de détection incendie par exemple », a précisé Hubert Simon, chef du pôle usines, déchets et démantèlement de l?antenne de l?ASN à Caen lors d?une visioconférence de presse, faisant le bilan annuel. Orano doit en outre « tirer pleinement le retour d?expérience d?un incendie survenu en février 2020 sur une plateforme d?entreposage de linge au sein de l?établissement », selon Hubert Simon.

L?ASN « sera particulièrement attentive cette année à l?adéquation entre les délais d?intervention en cas d?incendie prévus dans sa démonstration de sûreté nucléaire, et ceux observés lors d?exercices », ainsi qu?à « l?efficience de l?organisation opérationnelle en matière de lutte contre l?incendie ». Orano a récemment annoncé sa volonté de mettre plus de combustibles dans ses piscines de La Hague, où refroidissent tous les combustibles irradiés dans les centrales françaises.

À LIRE AUSSITerrorisme : comment nos centrales nucléaires se protègent

Des lacunes autour du rejet de gaz à effet de serre et de la protection des salariés

Le gendarme du nucléaire a par ailleurs déploré à l [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles