Nucléaire iranien : Macron croit un accord « encore possible »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Emmanuel Macron a discuté avec son homologue iranien.  - Credit:XOSE BOUZAS / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Emmanuel Macron a discuté avec son homologue iranien. - Credit:XOSE BOUZAS / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Emmanuel Macron a estimé que la relance de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien « était encore possible », à condition d'« intervenir dans les plus brefs délais », à l'issue d'un entretien samedi avec le président iranien Ebrahim Raïssi. « S'agissant de l'accord nucléaire de 2015 », censé empêcher Téhéran de se doter de la bombe atomique en échange de la levée de sanctions asphyxiant son économie, « le président de la République a réitéré sa conviction qu'une solution visant à revenir à sa pleine mise en œuvre était encore possible, mais qu'elle devait pour cela intervenir dans les plus brefs délais », a indiqué l'Élysée dans un communiqué.

« Plusieurs mois après la suspension des négociations à Vienne », Emmanuel Macron « a exprimé sa déception devant l'absence de progrès et insisté auprès du président Raïssi sur la nécessité de faire le choix clair de conclure l'accord et de revenir à la mise en œuvre de ses engagements nucléaires », a ajouté la présidence française. Les pourparlers à Vienne entre l'Iran et les grandes puissances, dont Washington, pour relancer l'accord sur le nucléaire iranien de 2015 sont au point mort depuis mars. Fin juin, le Qatar a organisé à Doha des pourparlers indirects entre l'Iran et les États-Unis – qui se sont désengagés de l'accord en 2018 – dans l'espoir de remettre le processus de Vienne sur les rails, mais ces discussions ont été interrompues après deux jours sans aucune percée.

Macron demande la « libération immédiat [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles