Nucléaire iranien : "les choses sont quand même extrêmement compliquées"

Pour David Rigoulet-Roze, chercheur à l’Institut Français d’Analyse Stratégique, le compromis entre l'Iran et l'AIEA donne aux deux partis l'occasion de revendiquer une victoire et de faire un petit pas vers la relance de l'accord nucléaire de 2015. Cependant, M. Rigoulet-Roze avertit que le paysage géopolitique reste très complexe. "Les Américains ont dit qu'ils étaient prêts à réinvestir l'accord dénoncé par l'ancienne administration, mais pas à n'importe quel prix. Et ça supposait une redéfinition, effectivement, un accord 'plus' qui prendrait en compte l'évolution et notamment le fait que l'Iran s'est soustrait depuis deux ans à ses obligations par rapport au retrait américain... Les choses sont quand même extrêmement compliquées". David Rigoulet-Roze est également chercheur associé à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), Rédacteur en chef de la revue "Orients Stratégiques" et auteur de «Géopolitique de l’Arabie Saoudite».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles