Nucléaire : Emmanuel Macron recadre le patron d’EDF après ses critiques

Une semaine après avoir pointé du doigt la responsabilité d'Emmanuel Macron dans les tensions rencontrées par le parc nucléaire français, le patron d'EDF Jean-Bernard Lévy est recadré par le président.

NUCLÉAIRE - Pas besoin de le nommer, pour comprendre à qui il s’adresse. À l’occasion d’une allocution sur la crise énergétique lundi 5 septembre, le président Emmanuel Macron a dénoncé, sans prononcer son nom, les propos « inacceptables » de l’actuel PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy. Ce dernier s’était montré très critique sur la stratégie de l’État pour le parc nucléaire français à quelques semaines de son départ.

Jean-Bernard Lévy avait critiqué, lors des Rencontres des entrepreneurs de France du Medef, fin août, le manque de vision stratégique de long terme de l’État sur le nucléaire. « On n’a pas de problèmes d’expertise, les compétences, les experts on les a (...) On a beaucoup de chantiers en parallèle et d’une certaine manière, on manque de bras, parce qu’on n’a pas assez d’équipes formées (...) Un soudeur, un tuyauteur, il faut deux-trois ans pour le former », avait-il développé. « Et pourquoi on n’a pas assez d’équipes formées ? Parce que l’on nous a dit que le parc nucléaire va décliner, préparez-vous à fermer des centrales », avait-il assuré.

Plus de la moitié des réacteurs en maintenance

« C’est absolument inacceptable que les gens qui ont eu la responsabilité des travaux de maintenance du parc (expliquent) aujourd’hui que nous n’avons pas pris nos responsabilités, parce que dès les premiers mois de mon premier mandat nous avons redonné de la visibilité à la filière », a dénoncé Emmanuel Macron devant la presse, alors que plus de la moitié des réacteurs nucléaires français sont à l’arrêt pour maintenance, notamment pour un problème de corrosion important.

« Chacun doit prendre ses responsabilités ; pour ma part, je les ai prises (...). Les travaux de maintenance du parc existant ne sont en rien conditionnés à la création, la décision de nouveaux réacteurs nucléaires que j’ai prise en fin de (premier) mandat (...) Ce que j’ai entendu dans le débat public ces dernières semaines est inacceptable parce que c’est faux et irresponsable », a-t-il encore ajouté.

Jean-Bernard Lévy doit quitter la direction d’EDF dans les prochaines semaines. Les noms des successeurs à la présidence et à la direction générale d’EDF ne sont pas encore connus mais sont attendus prochainement.

Lire la suite

VIDÉO - Macron exhorte à "être au rendez-vous de la sobriété"

Lire aussi :

Sur les super-profits, Macron ne va pas faire plaisir aux partisans d’une taxation

Les prix de l’énergie ont tellement augmenté que cette chaîne britannique paye les factures