Nucléaire : tout comprendre aux "mini centrales" voulues par Emmanuel Macron

·1 min de lecture

Le nucléaire est bien parti pour s'inviter dans la campagne présidentielle. C'est en tout cas le souhait d'Emmanuel Macron, qui selon les informations obtenues par Europe 1, a l'intention d'annoncer dans les prochaines semaines la construction de mini centrales nucléaires. Le chef de l'État envisage en effet la construction de SMR, des réacteurs modulaires nouvelle génération, plus économiques et plus écologiques, qui viendraient en appoint dans les centrales classiques.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

"Standardiser et diminuer les coûts"

Invité d'Europe Midi lundi, Greg de Temmerman, physicien, chercheur associé aux Mines-ParisTech PSL et directeur général du think-tank Zenon Research a détaillé le principe de ces Small Modular Reactor. "En France à l'heure actuelle nous avons des centrales ou des réacteurs qui font entre 900 et 1.400 MWe, donc des unités assez grosses. L'EPR en construction a Flamanville par exemple a une puissance de 1.650 MWe", a-t-il expliqué.

"Ces SMR, ou mini centrales, pourraient faire entre 10 et une centaine de MWe. Donc ils ont vocation à être beaucoup plus petits mais beaucoup plus flexibles. Mais surtout ils permettraient de simplifier la construction, de standardiser un maximum et de diminuer les coûts", a-t-il poursuivi. Concernant la capacité de la couverture en électricité de ces petites centrales, elle peut varier selon le chercheur. "Vous pouvez avoir des unités d'une dizaine de MWe qui vont être utilisées pour le...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles