Nucléaire à Bure, dans la Meuse : "C'est une mauvaise solution. Les déchets ne disparaissent pas, ils sont mis en terre"

franceinfo
Pour le physicien nucléaire Bernard Laponche, l'enfouissement des déchets radioactifs à Bure est une mauvaise solution. Invité samedi sur franceinfo, il préconise "le stockage à sec en subsurface", une solution "réversible".

Les anti-nucléaires se sont mobilisés samedi 16 juin à Bar-le-Duc (Meuse) contre le projet de centre de stockage des déchets radioactifs à Bure. Plus d'un millier de personnes sont venues manifester mais le rassemblement a été perturbé par plusieurs casseurs qui, d'après la préfecture, s'en sont pris aux forces de l'ordre. Six personnes ont été interpellées et sept membres des forces de l'ordre ont été blessés.

Pour le physicien nucléaire Bernard Laponche, expert en politique énergétique, c'est une mauvaise solution. Invité samedi 16 juin sur franceinfo il préconise "le stockage à sec en subsurface", une solution "réversible". Il explique que cette solution n'est pas adoptée en France "parce que le rêve des promoteurs du nucléaire a été de montrer que l'on pouvait résoudre le problème des déchets en les faisant disparaître, mais ils ne disparaissent pas, ils sont mis en terre, ce qui n'est pas du tout la même chose." La demande d'autorisation du futur centre de stockage à Bure devrait être déposée l'an prochain pour un début de construction vers 2022.

franceinfo : Enfouir les déchets nucléaires, est-ce la pire des solutions ?

Bernard Laponche : Je pense que oui. C'est la solution qui est préconisée actuellement par les pays qui ont des programmes nucléaires parce que, depuis très longtemps, il y a eu une première (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi