Un nuage gigantesque survole Mars chaque printemps, et on ne l'avait jamais remarqué

Comment est-il possible que durant tant de décennies, personne n'ait repéré une masse de cette taille? | Capture d'écran Cosmoknowledge via YouTube
Comment est-il possible que durant tant de décennies, personne n'ait repéré une masse de cette taille? | Capture d'écran Cosmoknowledge via YouTube

La première fois que quelqu'un a constaté sa présence, c'était en 2018, alors que c'était le printemps sur le sud de la planète Mars. L'astrophysicien basque Jorge Hernández Bernal s'était alors penché sur les images fournies par la «Mars webcam», sobriquet affectueux donné à la caméra basse résolution de la sonde Mars Express. À cette occasion, il avait remarqué ce qui ressemblait à une ombre gigantesque planant au-dessus de la planète rouge. Sauf que ce n'était pas une ombre, mais un nuage, plus long que la Californie.

En se plongeant dans les archives photographiques portant sur la planète Mars, Bernal et son équipe ont alors pris conscience que ce phénomène météorologique ne datait pas d'hier, puisqu'on en remarque les traces sur des clichés datant du milieu des années 1970, à l'époque de la mission Viking 2 de la NASA. Long d'environ 1.700 kilomètres, c'est probablement le plus long objet de ce type dans tout le système solaire, explique Mashable.

Il s'agit en fait d'un nuage glacé, qui se forme au lever du Soleil, du côté de la face ouest de l'Arsia Mons –un ancien volcan effusif désormais éteint, mesurant deux fois la taille du Mauna Loa, le plus grand volcan actif terrestre. On peut décemment se poser la question: comment est-il possible que durant tant de décennies, personne n'ait repéré une masse de cette taille?

À LIRE AUSSI

Mars: et si c'était la vie qui avait rendu la planète inhabitable?

L'explication est en réalité assez simple: les engins capables de prendre des clichés autour de Mars se trouvent dans des orbites synchronisées avec le Soleil. De ce fait, ils ne peuvent pas faire de photographies avant l'après-midi. Or le fameux nuage n'apparaît que durant trois petites heures, bien plus tôt dans la journée, ce qui explique qu'il ait pu échapper à tous les radars.

Soulèvement orographique

...

Lire la suite sur Slate.fr.