Noyades mortelles dans le sud : "Les postes de secours sont fermés", rappelle la SNSM

·1 min de lecture

En quelques heures, mercredi, neufs personnes sont mortes noyées dans le sud de La France, face à une mer fortement agitée, dont cinq rien que dans l'Hérault, touché par des violents orages et de fortes pluies. Les victimes s'étaient aventurées en mer malgré les intempéries, et se sont fait surprendre par une mer déchaînée. Sur Europe 1, Frédéric Candaten, chef de secteur de la SNSM dans l'Hérault, appelle les habitants à la prudence, et rappelle que les postes de surveillance sont fermés. 

"Il faut faire très attention" 

"On a eu un petit phénomène météorologique, avec un vent qui crée une houle et des vagues en bordure de plage", décrit-il. "A la différence des vagues qu'on peut trouver en Atlantique, les périodes sont vraiment irrégulières... Les vagues arrivent de partout et toutes les secondes. Vous nagez, vous prenez une vague sur la tête, vous êtes un peu désarçonné, vous voulez respirer et une deuxième vous arrive sur la figure, puis une troisième, et la noyade commence."

Actuellement, "les postes de secours sont fermés", rappelle Frédéric Candaten. Aussi, insiste-t-il, "il faut demander aux gens de faire très attention, de ne pas s'éloigner, de rester au bord de l'eau et de ne pas s'aventurer dans les vagues s'ils n'ont pas une bonne condition physique, ou une planche ou un moyen de flottabilité qui permet leur sécurité en cas de problème". 

Dans l'Hérault, les victimes, âgées entre 64 et 73 ans, étaient parties se baigner sur les plages de la Grande-Motte, Agde, Mars...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles