La noyade sèche : mythe ou réalité ?

![CDATA[Shutterstock / Tatevosian Yana]]

En 2017, un enfant du Texas est décédé quelques jours après s'être baigné et avoir bu la tasse. Les parents avaient alors raconté que leur fils était sorti de l'eau avec le ventre gonflé, avant de passer plusieurs jours à souffrir de diarrhées et vomissements. Aux urgences, alors que l'enfant était déjà inanimé, les médecins ont parlé de noyade "sèche", ou à retardement. Ses poumons se seraient remplis d'eau et il aurait donc subit une insuffisance respiratoire. Mais depuis, ce concept de noyade sèche est très critiqué par les médecins, notamment par Baptiste Beaulieu, qui vient d'en faire une chronique sur France Inter.

Une patiente est venue le consulter cet été parce qu'elle était inquiète que son enfant de 5 ans ne se noie, car il avait bu la tasse. Le petit ne présentait aucun trouble respiratoire, précise le médecin. Il mentionne cet exemple car depuis l'accident de 2017, l'angoisse de voir son enfant mourir d'une gorgée d'eau avalée de travers est courante.

La revue médicale suisse précise d'ailleurs que la Fondation Urgence Santé, qui concentre les appels téléphoniques pour répondre à des questions de santé, a remarqué une augmentation de ce type d'appels depuis. Elle précise qu'elle est parfois surnommée "secondaire", ou "presque noyade".

Quels seraient les symptômes ?

Selon le site Revmed : "Elle se caractériserait par des symptômes respiratoires de type dyspnée, toux, cyanose, mais aussi généraux comme un teint grisâtre, (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Lupus : 5 personnes en rémission grâce à un traitement expérimental
Voici pourquoi rester assis est mauvais pour votre santé, même si vous faites 30 minutes de sport chaque jour
Réinfections par le Covid : pourquoi ont-elles augmenté en 2022 ?
Quand faut-il faire un bilan sanguin ?
Pourquoi les Français sont-ils appelés à donner leurs selles ?