En novembre, on ne s'astique pas le membre

Libération.fr
En novembre, on ne s'astique pas le membre

Voilà la seconde édition du dernier challenge masculin en date sur les réseaux, le mouvement No Nut November. L'objectif : ne pas éjaculer pendant un mois. Anecdotique ? Pas seulement.

Mais franchement, il y en a qui s’emmerdent velu sur les réseaux sociaux, hein. Voilà donc la dernière trouvaille américaine qu’on avait déjà repérée l’an dernier, mais sans trop y croire. Deuxième édition cette année donc, du No Nut November, défi absolument majeur consistant non pas à arrêter de bouffer des noisettes, mais à stopper la branlette tout le mois de novembre : Nut veut dire sperme en slang, tu vois où je veux en venir… Pour aider la cause masculine comme Movember, qui incite à se laisser pousser la moustache pour contribuer à lutter contre la surmortalité masculine (suicide, comportements à risques mais aussi cancer de la prostate etc.) ? Ah non, just for fun, just défi aussi débile que celui qui pissera le plus loin ou qui a la plus longue, centimètre de couturière en main. Interdiction d’éjaculer pendant 30 jours, donc, une abstinence choisie, volontaire, interdiction d’orgasmer pendant tout le mois de novembre, et d’ailleurs pourquoi novembre ? Parce qu’après c’est décembre et son cortège de sapins et de bouboules, autant de symboles ? Pfiou, on en vient à écrire des conneries aussi énormes que ce défi foutraque est aussi stupide qu’inoffensif. D’autant que ce contrat passé avec soi-même de s’empêcher de se masturber ou d’avoir des rapports sexuels avec éjaculation paraît difficilement vérifiable.

Lancé sur le forum Reddit, le challenge excessivement testoburné dans le genre je pense qu’à ma bite en permanence est symbolisé souvent par une aubergine (émoji devenu la représentation du sexe masculin) et d’une éclaboussure barrée d’un signe interdit (tu vois l’idée ? ou je fais un dessin ?) et a ses adeptes. On trouve ainsi sur Twitter et sous le #nonutnovember, des volontaires qui ont la gentillesse de nous faire part de leurs états d’âme : «J’fais le No Nut (...) Lire la suite sur Liberation.fr

11 novembre 1918 Le premier jour de l’entre-deux-guerres
Huitième corps à Marseille, Macron dans le Nord, attaque de Melbourne... L'essentiel de l'actualité du jour
Mineurs non accompagnés : les départements se disent dépassés
Les enquêtes visant Mélenchon et la France insoumise confiées à des juges d’instruction
Macron encore «au contact» des Français avant un week-end très international