Novak Djokovic jouera à l'Open d'Australie avec une "dérogation médicale"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Novak Djoković
    Novak Djoković
    Joueur de tennis serbe

Le numéro un mondial, qui laisse planer le doute sur sa vaccination, participera au premier tournoi du Grand chelem de 2022.

TENNIS - Après plusieurs semaines de doutes quant à sa présence, Novak Djokovic a annoncé, ce mardi 4 janvier, qu’il se rendait à Melbourne pour tenter de glaner un 21e titre en grand chelem (record), l’un de ses terrains préférés, où il a déjà triomphé à neuf reprises et dont il est triple tenant du titre. Le tournoi du Grand chelem doit se disputer du 17 au 30 janvier, alors que l’Australie fait face à un pic inédit de contaminations.

Le Serbe a précisé sur les réseaux sociaux qu’il partait pour l’Australie grâce à une “dérogation”. “J’ai passé du très bon temps avec ceux que j’aime durant les vacances et aujourd’hui, je pars pour Down Under (l’Australie) grâce à une dérogation. En avant 2022″, a écrit le Serbe sur son compte Instagram, avec une photo de lui à l’aéroport.

“Je suis prêt à vivre et respirer tennis lors des prochaines semaines de compétition. Merci à tous de votre soutien! Alleeeez 2022”, a ajouté le joueur de 35 ans dans un message écrit en serbe.

Dans la foulée, la Fédération australienne de tennis (TA), organisatrice de l’Open d’Australie, a confirmé qu’une “dérogation médicale” lui a été octroyée. “Djokovic a demandé une dérogation médicale qui lui a été octroyée après un examen rigoureux (de sa demande) impliquant deux groupes différents et indépendants d’experts médicaux”, indique TA dans un communiqué.

“Novak Djokovic participera à l’Open d’Australie et il est en route”, insiste le communiqué en s’abritant derrière le secret médical pour ne pas dévoiler les raisons de l’octroi de cette dérogation. Depuis le début de l’année 2021, le numéro un mondial n’a jamais souhaité communiquer sur son statut vaccinal. “Je ne sais pas si je vais aller en Australie, je ne sais pas ce qui se passe. La situation actuellement n’est pas bonne”, avait-il ainsi déclaré au quotidien serbe Blic en octobre 2021, refusant de dire s’il était vacciné ou non. “C’est une affaire privée”.

Deux dérogations possibles

Début décembre, le directeur du tournoi australien, Craig Tiley, avait confirmé qu’un schéma vaccinal complet serait demandé aux joueurs et joueuses pour pouvoir participer au tournoi. Il avait cependant évoqué d’”éventuelles exemptions médicales” pour “contraction du Covid après le 31 juillet ou effets secondaires sérieux de la première dose”.

Des propos réfractaires à la vaccination

Le numéro un mondial s’était exprimé dès avril 2020 contre la vaccination obligatoire, alors envisagée pour permettre la reprise des tournois. “Personnellement, je ne suis pas pour les vaccins. Je n’aimerais pas que quelqu’un m’oblige à me faire vacciner pour voyager”, avait alors affirmé “Nole” lors d’une conversation avec plusieurs sportifs serbes sur sa page Facebook.

Le Serbe avait quelques semaines plus tard été critiqué pour avoir organisé début juin 2020 dans les Balkans l’Adria Tour, un tournoi caritatif itinérant au mépris de toute précaution sanitaire (stade comble sans port du masque, accolades entre joueurs et joueuses sur le court, dîners communs et sorties en boîte de nuit).

À l’issue du tournoi, Djokovic avait été testé positif au Covid-19, tout comme son compatriote Viktor Troicki, le Croate Borna Coric et le Bulgare Grigor Dimitrov. “Je suis profondément désolé que notre tournoi ait pu causer de tels dommages”, s’était excusé le Serbe à l’époque. “Nous avons eu tort, c’était trop tôt” pour organiser un tel tournoi, avait-il reconnu.

Parmi les têtes d’affiche, Roger Federer, désormais 16e à l’ATP, n’est pas inscrit et toujours convalescent après une opération à un genou. L’Autrichien Dominic Thiem, vainqueur de l’US Open 2020, a lui d’ores et déjà annoncé qu’il ne participera au tournoi, afin de parfaire sa remise en forme après une blessure au poignet. Rafael Nadal, testé positif quelques jours avant Noël, peaufine quant à lui sa préparation.

À voir également sur Le HuffPost: Voici probablement le penalty le plus lent jamais tiré

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Rétro 2021 - Novak Djokovic, si proche de l'exploit

undefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles