Novak Djokovic à l’Open d’Australie : Le président serbe accuse le Premier ministre australien de « maltraiter » Nole et toute la Serbie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

TENNIS - Comme depuis le début de cette histoire, le président serbe ne fait pas dans la demi-mesure au niveau diplomatique

Heureusement, la Serbie n’a pas l’arme atomique. Car depuis le début de l’affaire Djokovic à Melbourne, le président Aleksandar Vucic ne cesse d’être dans la surenchère. Dans une vidéo postée ce vendredi sur les réseaux sociaux, il a de nouveau accusé les autorités australiennes de « maltraiter » l’enfant du pays, qui a vu son visa être révoqué pour la seconde fois. « Pourquoi le maltraitez-vous, pourquoi vous en prenez-vous non seulement à lui, mais aussi à sa famille et à toute la nation », s’est insurgé Vucic sur Instagram.

Toute la nation, carrément ? L’incident diplomatique, on peut le dire, est là. « Si vous vouliez interdire à Novak Djokovic de remporter un 10e trophée à Melbourne, pourquoi ne l’avez-vous pas renvoyé immédiatement, pourquoi ne lui avez-vous pas dit qu’il était impossible d’obtenir un visa pour votre pays ? », a demandé Aleksandar Vukic. Avant de conclure : « Novak, nous sommes à tes côtés ! ».

Un retour en rétention samedi ?

Le président serbe avait déjà apporté son soutien au joueur dès le début de l’affaire en qualifiant de « chasse aux sorcières politique » la rétention de la star du tennis mondial. « Nole » avait vu son visa annulé une première fois à son arrivée à Melbourne le 5 janvier et il avait été placé dans (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Open d’Australie : L’affaire Djokovic « a été préjudiciable sur tous les fronts », estime l’ATP
Novak Djokovic à l’Open d’Australie : Le Serbe admet des « erreurs » administratives et de comportement
Open d'Australie : Djokovic intégré au tableau du tournoi mais pas encore tiré d'affaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles