Cette nova n'a brillé qu'une seule journée !

Elle était même visible à l'œil nu : des scientifiques rapportent dans un rapport de l'American Astronomical Society la découverte de la nova la plus rapide jamais observée ! C'était il y a à peine plus d'un an : elle est apparue dans le ciel le 12 juin 2021, puis s'est évanouie après seulement une journée. « Ce ne fut qu'environ un jour ; la précédente nova la plus rapide était celle que nous avions étudiée en 1991, V838 Herculis, qui a décliné en environ deux ou trois jours », explique Summer Starrfield, professeur et astrophysicien à l'École d'exploration de la Terre et de l'espace de l'ASU.

Nommée V1674 Herculis, elle se trouve, comme son nom l'indique, dans la constellation d'Hercule, visible depuis l'hémisphère nord durant les nuits d'été. Elle a été découverte par un coup de chance, par un astronome amateur situé au Japon, puis étudiée ensuite par plusieurs astronomes et astrophysiciens américains. D'habitude, de tels événements durent entre une semaine et quelques mois. Ces explosions lumineuses apparaissent dans le ciel comme de nouvelles étoiles, d'où le terme « Nova » qui a été choisi pour les désigner.

La constellation d'Hercule est visible dans le ciel des nuits d'été. Ici, le ciel depuis Paris le 15 juin à minuit. © Stellarium
La constellation d'Hercule est visible dans le ciel des nuits d'été. Ici, le ciel depuis Paris le 15 juin à minuit. © Stellarium

Des éclats provenant de naines blanches

Elle correspond à une émission brusque et intense de lumière visible en provenance d'un système binaire, composé d'une étoile et d'une naine blanche. Cette dernière est en fait un reste d'étoile morte : les naines blanches sont créées suite à la mort d'une étoile peu massive, lorsqu'elle devient à court de carburant. Elle passe alors par le stade de géante rouge, où ses couches supérieures s'étendent. Ses couches externes s'éjectent ensuite, ne laissant que le cœur de l'étoile qui se comprime et se change en naine blanche.

Se trouvant très souvent dans des systèmes binaires, ces astres particulièrement compacts attirent la matière de leur compagne moins dense. Alors que sa matière se déforme...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles