NouvellesRécitRomansEssaiPhilosophie

Libération.fr

Dix nouvelles comme autant de scénarios glamours qui donneraient d’excellents films. Qui est cet inconnu plein de sollicitude qui entretient le jardin d’une femme défunte dont il n’est pas le veuf («le Jardin de ma femme») ? Ce père de famille sympathique que cette jeune femme aime retrouver le soir avec son petit garçon au bistro du quartier, n’est-il pas un compagnon possible ? («Grain de folie»). Chacun cherche sa chacune, parfois trouve, parfois non. Chacune a l’espoir de changer de vie, et souvent se trompe d’adresse pour mieux rebondir ailleurs, ou pas. Une histoire se passe en Argentine, une autre en Slovénie, le pays de naissance de Brina Svit. La plupart se promènent entre Paris et banlieue, dans toutes sortes de milieux et de décors.

Le chanteur Raphaël n’est pas sans ressembler à l’écrivain Raphaël Haroche, qui publie son premier livre, un recueil de nouvelles. Par exemple, «Lazare», une histoire qui accompagne un SDF dans sa déréliction, rappelle «la Ballade du pauvre», de l’album Caravane. Mais on oublie vite qu’il s’agit du même homme, la mélodie en moins, pour apprécier un univers en noir et blanc, contrasté et malaisant. Thriller asphyxiant, «le Dernier des pères» tombe à l’eau avec son fils, sanglé à l’arrière de la voiture. Amoureux transi, un jeune homme juif découvre que «la Plus Belle Fille du monde» est plutôt nazie. Eclairs de cruauté, angoisses enfantines, crises amoureuses, pathologies. La beauté est constante. La douceur parvient, quelquefois, à se frayer un chemin.

Récit

Un silence de mort au sens strict. Un matin, le père de Fabius se réveille et perçoit d’emblée que l’absence de bruit dans la maison est inhabituelle. Il sait déjà ce qu’il va trouver dans la chambre de son fils de 17 ans : un cadavre. Il observe en lui-même le flétrissement, puis la remontée d’un certain goût de la vie. «Je n’étais plus qu’une carcasse vide à travers laquelle sifflait le vent.» Tout lui semble étouffé, lointain. Un proche téléphone : «Les gouffres entre (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Des personnages secondaires de premier plan
Le palais des pipes
H.D., esprit de mythologie
Afrique poète
«Les Belles Vies», un morceau de joie

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages