Nouvelles violences à Khartoum après le jour le plus sanglant depuis le putsch

Les forces de sécurité tirent jeudi des grenades lacrymogènes sur des Soudanais déterminés à refuser le nouveau pouvoir militaire malgré une répression qui a déjà fait 39 morts, dont cinq adolescents, depuis le coup d'Etat fin octobre.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles