Nouvelles ventes d'armes de Washington à Taïwan: Pékin exige l'annulation du contrat

La Chine menace les Etats-Unis de représailles suite à l’annonce vendredi 2 septembre de la plus grosse vente d’armes américaines à Taïwan depuis l’arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche. Après avoir condamné la vente, le pouvoir chinois exige que Washington renonce à ce contrat de 1,1 milliard de dollars.

avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Pékin a fait la sourde oreille quand les Etats-Unis ont demandé à la Chine de cesser de commercer avec la Russie, suite à l’invasion de l’Ukraine. Il y a donc aujourd’hui peu de chances que cet appel soit entendu, malgré la colère chinoise.

Par la voix de son ambassade à Washington, la diplomatie chinoise s’est déclarée « fermement opposée » à cette nouvelle vente d’armes qui intervient un mois après la visite de Nancy Pelosi à Taïwan. Le voyage de la représentante de la Chambre des représentants avait déclenché des manœuvres militaires chinoises sans précédent dans le détroit de Formose.

À lire aussi : les exercices militaires chinois autour de Taïwan menacent la chaîne d'approvisionnement mondiale

Montée en puissance de la Chine


Lire la suite sur RFI