Nouvelles technologies : les Français de plus en plus dépendants à leurs écrans

Quel rapport les Français entretiennent-ils avec leurs écrans ? En font-ils un usage modéré ou excessif ? Il faut le reconnaître, leurs lumières bleues attirent, leurs 1001 fonctionnalités fascinent. Certains sont même devenus accros. "On ne s’en rend plus du tout compte, on a tout le temps le nez dessus, tout le temps un truc à faire", estime une jeune fille. Un jeune homme, de son côté, a réussi, durant le confinement, à vivre un mois sans son téléphone mais l’expérience a été difficile pour lui. Comme de la nicotine "C’est le même principe que la nicotine donc ça devient une drogue effectivement", témoigne un autre utilisateur. Une femme témoigne posséder même deux écrans, un pour le travail et un réservé à sa vie personnelle. "C’est un outil de communication, surtout depuis qu’il y a le Covid, c’est très utile", ajoute un homme âgé. Toutefois, un père de famille préfère rester vigilant vis-à-vis de ses enfants en bas âge. Avoir lu des études révélant le caractère nocif des écrans le pousse à faire très attention désormais.