De nouvelles sanctions en vue chez Canal+, un documentaire poignant sur Arte et un nouveau transfert à la télé

·1 min de lecture

Des craintes de nouvelles sanctions, voire de nouveaux licenciements chez Canal+.

Des salariés de la rédaction des sports de Canal+ ont été convoqués à des entretiens préalables, à sanction ou à licenciement. Cinq salariés, au moins, selon le site lesjours.fr. Ces convocations ont été rendues publiques ce lundi, par le premier syndicat du groupe Canal+, +Libres, qui se dit sidéré par cette démarche. Il soupçonne la direction de vouloir continuer à sanctionner les journalistes qui ont apporté leur soutien à Sébastien Thoen, licencié en novembre après avoir parodié une émission du groupe, celle de Pascal Praud. Autre raison avancée par le syndicat : la direction chercherait à sanctionner ceux qui auraient pu faire fuiter l’une des séquences censurées du documentaire “Je ne suis pas une salope, je suis journaliste”. Séquence où l’on voit Pierre Ménès, accusé d’agression sexuelle. Le co-réalisateur de ce film, Guillaume Priou, ferait partie des personnes convoquées, selon L’Equipe.

Le focus programme du jour, c’est un documentaire diffusé sur Arte ce soir.

Un film qui aborde un sujet peu connu chez nous, en France, mais très présent et très pesant au Canada. L’acculturation des peuples autochtones est un “génocide culturel”, disent même certains, qui a duré un peu plus d’un siècle, jusque dans les années 90.  “Tuer l’Indien dans le cœur de l’enfant”, c’est le titre de ce documentaire et cela dit bien ce qui s’est passé. Des dizaines de milliers d’enfants arrachés à leur famille e...


Lire la suite sur Europe1