Les nouvelles restrictions vont "moins peser sur le moral", estime Serge Hefez

·1 min de lecture

Fermeture des écoles pour trois semaines, interdiction de déplacements à plus de 10 km de son domicile, télétravail généralisé.. Ce week-end de Pâques est marqué par l’entrée en vigueur de nouvelles mesures restrictives pour le lutter contre la hausse des contaminations au Covid-19. Ces nouvelles restrictions suscitent l’inquiétude des psychiatres. "Les gens sont au bout de leurs forces", alertait le psychiatre Serge Hefez il y a deux semaines. En février, 22% des Français se disaient dépressifs et anxieux.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 3 avril

Mais samedi midi sur Europe 1, Serge Hefez s’est montré plus optimiste. "Ces restrictions moins lourdes vont moins peser sur le moral des Français", a-t-il estimé au micro d’Europe 1. "Je n’ai pas envie de voir les choses trop négativement, car ça s’est fait progressivement. Ça a commencé par certaines régions, ce qui a permis de s’habituer. Ce confinement n’en est pas vraiment un. On peut être dehors toute la journée, on n’a plus besoin d’attestations, ce qui était une chose extrêmement lourde pour les gens car cela leur donnait un sentiment de privation de libertés très fort", a développé le responsable de l’unité de thérapie familiale dans le service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

>> Retrouvez le journal de la mi-journée week-end en podcast et en replay ici

"Beaucoup d’espoir qu'on soit sorti du cauchemar d'ici l'été"

"J’...


Lire la suite sur Europe1