Nouvelles réactions à la mort de Johnny Hallyday

1 / 3
Le réalisateur Claude Lelouch et Johnny Hallyday au Festival du film français COLCOA à Hollywood le 24 avril 2017

Paris (AFP) - Voici de nouvelles réactions à la mort de Johnny Hallyday, décédé dans la nuit de mardi à mercredi:

Le cinéaste Claude Lelouch sur RTL:

"J?ai filmé son dernier concert en solo à Vienne pour le film (Chacun sa vie en 2017). Et puis j?ai filmé sa dernière séquence avec Jean Dujardin et Antoine Duléry. Et j?ai filmé son premier scopitone, sa première chanson. J?étais là au début et à la fin. Je pense à sa famille, à Laeticia, qui l?a accompagné, à ses enfants. Pour nous les autres, il faut qu?on optimise tout ça, il faut qu?on transforme tout ça en une grande fête, parce que Johnny était un enfant toute sa vie, il a fait la fête toute sa vie, il a vécu 1000 vies, il a eu la chance de gouter à tous les parfums".

Marine Le Pen, présidente du Front national (sur twitter):

"Le taulier de la chanson française n?est plus. Un chanteur venu du peuple et que le peuple aimait. Hommage à Johnny Hallyday pour sa carrière. Une pensée pour sa femme et ses enfants, car si les Français perdent un monument de la chanson, ils perdent un mari et un père. MLP"

Françoise Nyssen, ministre de la Culture (sur twitter)

"Un artiste d'exception, une légende du rock et de la chanson, un visage de la culture en France nous quitte. Johnny Hallyday a su faire chanter, danser, pleurer notre pays tout entier. Il a su parler à toutes les générations. Il nous laisse une flamme qui brillera longtemps".

Bernard Pivot, critique littéraire, président de l'Académie Goncourt (sur twitter):

"Ce matin, le monde tourne aussi bien ou aussi mal que d'habitude, mais sans Jean d'O et Johnny il est un peu moins enchanteur".

Le chanteur Jean-Louis Aubert (sur twitter):

"Au revoir Notre Johnny/Avec toi ce sont nos jours qui s'envolent /Retiens la nuit/Paix amour amitié à tous tes proches".

Amanda Sthers, coauteur d'une biographie du chanteur ("Dans mes yeux") sur Europe 1:

"C'est un chagrin qui nous dépasse tous, celui de perdre un symbole: Johnny c'est le marqueur d'une génération, il nous rappelle selon nos âges que nos parents sont mortels ou que nous sommes mortels, alors qu'il incarnait à mes yeux et pour beaucoup de gens la force, la survie, l'immortalité."

"C'est un monument national, c'est quelqu'un qui trimbalait malgré lui l'histoire d'un pays et des émotions très particulières, parce que c'était un être timide malgré ce qu'on peut imaginer".

Le DJ David Guetta (Instagram):

"RIP Notre fierté nationale nous a quittés, un artiste rassembleur dans le plus noble sens du mot, un homme libre et généreux, dont j'admire la carrière"

Jean-Claude Camus, producteur historique de Johnny Hallyday, sur RTL:

"Je suis dans un bain de tristesse, je viens de perdre plus de 35ans de ma vie, j'ai eu la chance grâce à Laeticia de passer la soirée de samedi dernier avec lui. C'est une perte immense et c'est le patrimoine national qui s'en va mais c'est surtout l'ami, l'ami avec qui j'ai vécu de tellement bons moments".

Line Renaud, "marraine" du chanteur à ses débuts sur RTL;

"Il était beau comme un Dieu, il avait un charisme fou, avant de dire quoique ce soit, juste le fait qu?il entre dans ce studio, avec sa guitare à la main, ses cheveux blonds tous frisés, ses yeux bleus, son sourire, un tel charisme avant de dire un seul mot. Et puis après il s?est mis à chanter, il est venu avec cette mode, le Rock?n Roll". "Ca ne s?éteindra jamais Johnny. Il n?y aura plus jamais un Johnny Hallyday".

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages