Les nouvelles règles de WhatsApp favorisent l'application concurrente Signal

·1 min de lecture

La messagerie Signal est en tête des téléchargements sur les plateformes Apple Store et Google Play dans plusieurs pays, en Inde notamment, en France, en Allemagne ou bien encore à Hong Kong, ce week-end. L'application de messagerie sécurisée profite du désamour de certains utilisateurs pour son concurrent, WhatsApp, depuis que ce dernier a annoncé vouloir changer ses conditions d'utilisation.

Si vous n'acceptez pas nos nouvelles conditions d'utilisation, votre compte sera désactivé le 8 février... Depuis jeudi dernier, voilà le message que reçoivent les quelque 2 milliards d'utilisateurs de WhatsApp. L'application de messagerie va partager davantage de données avec sa maison-mère, Facebook.

Le groupe cherche à monétiser sa plateforme en permettant aux annonceurs de contacter leurs clients via WhatsApp voire d'y vendre directement leurs produits. Le contenu des messages restera toutefois crypté.

Partout dans le monde, des utilisateurs mécontents ont décidé de passer sur Signal, une application censée être l'une des plus sécurisées du marché et garantie sans publicité. Cela ne s'est pas fait sans mal pour certains. Face à l'afflux de nouvelles connexions, des problèmes techniques se sont produits ces derniers jours, a reconnu l'entreprise.

Signal, déjà adopté par le lanceur d'alerte Edward Snowden et par la Commission européenne, a reçu un nouveau soutien de poids la semaine dernière. Le patron de Tesla et de Space X, Elon Musk, a lui aussi recommandé d'utiliser ce service de messagerie chiffrée.