Covid-19 en France: le variant omicron bientôt majoritaire

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Gabriel Attal
    Homme politique français

Le variant Omicron se répand "à très vive allure" en France et il pourrait devenir majoritaire entre Noël et Nouvel An, a confirmé mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Le variant Omicron se répand "à très vive allure" en France et il pourrait devenir majoritaire entre Noël et Nouvel An, a confirmé mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, pour qui l'épidémie pourrait "repartir en trombe". Le variant "se rend progressivement majoritaire dans plusieurs régions de notre pays, notamment en Ile-de-France, à Paris plus particulièrement. Il devrait l'être bientôt au niveau national, probablement entre Noël et Nouvel An", a averti le porte-parole à l'issue du Conseil des ministres. "L'épidémie risque de repartir en trombe", a prévenu M. Attal, sans annoncer de nouvelles mesures pour l'instant afin de freiner sa propagation.

Il a précisé toutefois qu'une "réévaluation régulière" de la situation sanitaire aurait lieu, notamment lors du Conseil des ministres prévu lundi prochain qui devra adopter l'introduction du pass vaccinal. Le porte-parole a réitéré, par ailleurs, l'appel du gouvernement "à la prudence" lancé aux Français pendant les réunions familiales des fêtes de fin d'année. "Il n'y aura pas de trêve des confiseurs dans notre lutte contre l'épidémie", a-t-il promis.

Le ministre de la Santé Olivier Véran avait déjà prévenu mercredi sur BFMTV-RMC que le nombre de contaminations devrait dépasser les 100.000 par jour en France d'ici à la fin décembre du fait de la très forte contagiosité d'Omicron.

Les échéances démocratiques maintenues

Emmanuel Macron a également promis mercredi lors du Conseil des ministres que "les échéances démocratiques seraient maintenues", a rapporté le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, à moins de quatre mois de la présidentielle et en pleine 5e vague de l'épidémie de Covid-19.

Face aux "débats dans la presse" ces derniers jours, "le(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles