Nouvelles manifestations contre le pass sanitaire: à quoi faut-il s'attendre samedi?

·2 min de lecture
Une manifestation contre le pass sanitaire, à Paris, le 14 juillet 2021. - GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Une manifestation contre le pass sanitaire, à Paris, le 14 juillet 2021. - GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Alors que les autorités relativisent sur l'importance du mouvement, une centaine de manifestations contre le pass sanitaire, le vaccin ou la politique d'Emmanuel Macron sont organisées samedi dans toute la France. Des appels à la mobilisation ont été lancés par certaines personnalités politiques, de François Ruffin à Florian Philippot.

Deux manifestations déclarées à Paris

A Paris, deux manifestations ont été déclarées pour samedi en préfecture. La première est le "défilé historique" organisé à l'initiative de Florian Philippot, qui doit partir entre 14h30 et 15 heures de la place du Palais Royal (1er arrondissement) pour se rendre jusqu'à la place Laroque (7e arrondissement).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le second rassemblement déclaré est une manifestation de "gilets jaunes", qui doit partir du métro Plaisance, dans le 14e arrondissement de Paris à partir de 13 heures pour rejoindre la place Jussieu (4e arrondissement). La mobilisation est en faveur de "la justice sociale et fiscale, contre l'obligation vaccinale et contre le pass sanitaire et vaccinal".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

De nombreux rassemblements en région

De nombreuses manifestations sont également prévues en région, comme à Lille, à partir de 13h30 la place de la République, là aussi pour dénoncer le pass sanitaire. Selon nos informations, les villes de Marseille, Toulouse et Montpellier pourraient réunir près de 2000 manifestants chacunes.

Sur les réseaux sociaux, des rassemblements s'organisent aussi à Saint-Etienne, Strasbourg ou encore Metz, à 14 heures place de la République, "contre la politique macronienne", indique un événement Facebook.

Quelle mobilisation?

Entre 20.000 et 40.000 personnes sont attendues sur tout le territoire, selon des sources policières à BFMTV. Les autorités s'inquiètent de manifestations non déclarées, qui pourraient ensuite rejoindre les événements déclarés, comme c'est le cas dans la capitale.

"Ces rassemblements sauvages seront systématiquement dispersés, et les participants feront l'objet de verbalisations s'ils ne quittent pas les lieux, grâce à un dispositif mobile", souligne une source policière à BFMTV.

Sur notre antenne ce vendredi, le député de la France insoumise François Ruffin, a appelé les Français "sous une forme, ou une autre, la manifestation en est une", à "poser les limites" face au pouvoir qui "abuse".

Ce dernier s'est justifié en dénonçant un président de la République qui avait "dit que la vaccination ne serait pas obligatoire", et qui finalement "apparait un lundi soir et qui en 10 minutes bouleverse la vie des Français".

Mercredi, jour de fête nationale, plus de 19.000 personnes selon les autorités, ont manifesté dans le pays au nom de la "liberté" pour protester contre les annonces d'Emmanuel Macron sur le pass sanitaire, la vaccination et la "dictature".

Le pass sanitaire doit entrer en vigueur dans les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes mercredi 21 juillet. Il doit ensuite se généraliser aux bars, restaurants, trains et avions à partir du début du mois d'août.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles