Nouvelles manifestations contre Pachinian à Erevan après le cessez-le-feu au Haut-Karabakh

·2 min de lecture
NOUVELLES MANIFESTATIONS CONTRE PACHINIAN À EREVAN APRÈS LE CESSEZ-LE-FEU AU HAUT-KARABAKH
NOUVELLES MANIFESTATIONS CONTRE PACHINIAN À EREVAN APRÈS LE CESSEZ-LE-FEU AU HAUT-KARABAKH

EREVAN (Reuters) - La police arménienne a arrêté mercredi un dirigeant de l'opposition ainsi que des manifestants qui s'étaient rassemblés à Erevan pour réclamer la démission du Premier ministre, Nikol Pachinian, après la signature d'un cessez-le-feu au Haut-Karabakh.

Des milliers de manifestants, défiant la loi martiale proclamée à la suite des tensions au Haut-Karabakh, ont scandé "Nikol est un traître!" dans les rues de la capitale arménienne.

Reconnue par la communauté internationale comme partie intégrante de l'Azerbaïdjan, l'enclave du Haut-Karabakh est peuplée majoritairement d'Arméniens. Les combats y ont repris fin septembre.

Les forces séparatistes arméniennes ont été repoussées par les troupes azerbaïdjanaises. Dans le cadre de l'accord, l'Azerbaïdjan pourra conserver ses gains territoriaux, dont la deuxième plus grande ville de l'enclave, et les forces séparatistes arméniennes devront rendre le contrôle de certains territoires d'ici au 1er décembre.

Le cessez-le-feu a été perçu comme un victoire pour l'Azerbaïdjan et a suscité la colère d'une partie de la population en Arménie, où certains y voient une capitulation.

Dix-sept partis politiques avaient pris part aux préparatifs du nouveau rassemblement de mercredi à Erevan. Le dirigeant du parti d'opposition Arménie prospère, Gagik Tsaroukian, a été arrêté, selon un message publié par un membre du parti sur Facebook.

A Ankara, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, allié de l'Azerbaïdjan, a annoncé de son côté que la Turquie et la Russie avaient signé un accord établissant un centre de surveillance du cessez-le-feu.

Il a ajouté que les 28 années d'occupation du Haut-Karabakh par les forces arméniennes se terminaient.

La Russie, liée par un pacte de défense avec l'Arménie, a déployé mardi des troupes de maintien de la paix dans le Haut-Karabakh, qui resteront dans la région pendant au moins cinq ans.

(Nvard Hovhannisyan avec Ece Toksabay et Tuvan Gumrukcu à Ankara et Margarita Antidze; version française Camille Raynaud, édité par Henri-Pierre André)