Nouvelles frappes «massives» russes sur les infrastructures énergétiques de l'Ukraine

© REUTERS/Valentyn Ogirenko

L'Ukraine a dénoncé des frappes "massives" de dizaines de missiles russes jeudi matin visant plusieurs régions, dont la capitale Kiev, une nouvelle salve destinée à détruire les infrastructures énergétiques du pays en plein hiver. Même si l'armée ukrainienne s'est félicitée d'avoir abattu jeudi 54 des 69 missiles russes lancés contre l'Ukraine, selon le commandant en chef des forces armées, Valéry Zaloujny, l'Ukraine se retrouve confrontée à des nouveaux dégâts sur son réseau électrique, déjà très endommagé par près de trois mois de bombardements de ce type.

L'armée de l'air a par la suite fait aussi état de 11 drones explosifs Shahed, de fabrication iranienne, qui ont été détruits. Dans un premier temps, la présidence ukrainienne avait parlé de 120 attaques. "L'ennemi attaque l'Ukraine sur plusieurs fronts, avec des missiles de croisière tirés depuis des avions et des navires", s'est félicitée l'armée de l'air sur les réseaux sociaux.

À lire aussi L'Ukraine veut l'exclusion de la Russie du Conseil de sécurité de l'ONU

Un missile antiaérien ukrainien s'est écrasé jeudi au Bélarus, ont affirmé les autorités de cette ex-république soviétique alliée de la Russie et soutenant son offensive contre l'Ukraine. Après une série de revers militaires sur le terrain à la fin de l'été et à l'automne, le Kremlin a changé de tactique et commencé en octobre à frapper régulièrement, avec des salves de dizaines de missiles et de drones, les transformateurs et centrales électriques...


Lire la suite sur ParisMatch