De "nouvelles" chansons de Nirvana et Amy Winehouse, créées par une intelligence artificielle

Nawal Bonnefoy
·2 min de lecture

Derrière ces créations, un projet souhaitant sensibiliser le public aux problèmes de santé mentale dont souffrent certains musiciens.

Un programme d'intelligence artificielle a composé de nouvelles chansons de Nirvana, Amy Winehouse ou encore Jimi Hendrix. Ces titres ont été créés dans le cadre d'un projet souhaitant rappeler l'importance de la santé mentale.

L'association Over The Bridge, basée à Toronto, est derrière cette initiative. Cette organisation vient en aide aux professionnels du monde de la musique qui souffrent de problèmes de santé mentale, via des ateliers ou des groupes de parole.

Pour mettre en lumière son combat, elle a créé une compilation intitulé Lost Tapes Of The 27 Club, soit "Les enregistrements perdus du Club des 27" (le Club des 27 étant le surnom d'une liste d'artistes morts à l'âge de 27 ans). Une manière d'attirer l'attention sur la dépression et les problèmes de santé mentale dont peuvent souffrir les musiciens. 

"Et si tous ces musiciens que nous aimons tant étaient soutenus en matière de santé mentale?", a interrogé auprès du site Rolling Stone Sean O'Connor, membre du conseil d'administration de Over The Bridge. "D'une façon ou d’une autre, dans l’industrie de la musique, la dépression est normalisée et romancée… Leur musique est perçue comme une souffrance authentique."

Des sosies vocaux pour l'interprétation

Ces morceaux inédits ont été créés par Magenta, programme d'intelligence artificielle qui appartient à Google. Ce dernier a analysé l'intégralité de la discographie des artistes afin de composer de la même manière qu'eux. Un autre programme a été utilisé pour écrire les paroles, de la même façon.

Ensuite, pour l'interprétation, les organisateurs ont fait appel à des sosies vocaux. Pour la chanson Drowned in the Sun inspirée de l'univers de Nirvana, Kurt Cobain a été "interprété" par Eric Hogan, leader du groupe Nevermind, un groupe hommage à Nirvana.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu pourrait également vous intéresser :