La Nouvelle-Zélande va multiplier par quatre ses aides internationales pour le climat

·1 min de lecture

À quelques jours de la COP26, la Nouvelle-Zélande vient d'annoncer qu'elle allait multiplier ses aides financières aux autres pays pour le climat. Un message fort qui positionne le pays parmi les grandes puissances mondiales dans la lutte contre le réchauffement.

Avec notre correspondant à Wellington, Richard Tindiller

La Nouvelle-Zélande va distribuer 793 millions d'euros aux pays qui se trouvent dans l'urgence face au changement climatique. Une somme, dont la moitié sera attribuée aux îles du Pacifique, dont la plupart sont directement menacées par la montée des eaux.

Lors de cette annonce, la Première ministre Jacinda Ardern a déclaré : « Nous devons continuer à renforcer notre soutien à notre famille du Pacifique et à nos voisins qui sont en première ligne face au changement climatique et ont le plus besoin de nous. »

L'augmentation du fonds sur la période 2022-2025 portera le pays au niveau de la Grande-Bretagne en termes de contribution par habitant.

Rattraper son retard

Une somme importante pour un pays de seulement cinq millions d'habitants, mais jugé toujours « gravement insuffisante » par le site Climate Action Tracker.

Le ministre du Changement climatique, James Shaw, qui fera le déplacement jusqu’à Glasgow pour le sommet de l'ONU sur le climat à la fin du mois a reconnu le retard de la Nouvelle-Zélande, jugeant l'attitude du pays ces 30 dernières années « terriblement inadéquate quand on voit l'ampleur du défi », a-t-il expliqué à Radio New Zealand. Il reconnaît qu'il ne reste que peu de temps pour réduire drastiquement les gaz à effet de serre.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles