La Nouvelle-Zélande suspend "la bulle" avec l'Australie à cause d'une résurgence du virus chez son voisin

S. V.
·1 min de lecture
La Première ministre de Nouvelle-Zélande Jacinda Ardern lors d'une conférence de presse le 5 mars 2021  - Marty MELVILLE © 2019 AFP
La Première ministre de Nouvelle-Zélande Jacinda Ardern lors d'une conférence de presse le 5 mars 2021 - Marty MELVILLE © 2019 AFP

La Nouvelle-Zélande a suspendu vendredi la "bulle" de voyages qu'elle venait d'ouvrir avec l'Australie, a annoncé le gouvernement à Wellington, après une résurgence de la pandémie chez son grand voisin. Ces deux pays avaient décidé d'autoriser les voyages entre les deux pays sans quarantaine obligatoire le 18 avril.

"Conformément à nos protocoles relatifs à la bulle, les voyages entre la Nouvelle-Zélande et l'Australie occidentale ont été suspendus, dans l'attente d'un nouvel avis du gouvernement", indique le gouvernement néo-zélandais dans un communiqué publié sur son site internet.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Un voyageur testé positif en Australie

"Cette décision fait suite à l'annonce d'un confinement de 3 jours à Perth, en Australie occidentale", est-il écrit. Les autorités australiennes ont annoncé imposer trois jours de restrictions sanitaires dans les régions de Perth et de Peel devant commencer à minuit vendredi, en raison d'un voyageur ayant été testé positif au coronavirus.

Ces nouvelles restrictions ont été décidées "à la suite d'un cas positif chez une personne en quarantaine à l'hôtel et active dans la communauté", ont indiqué les autorités d'Australie occidentale sur leur site internet.

Selon des médias locaux, un homme âgé d'une cinquantaine d'années et qui avait pris un vol Perth-Melbourne mercredi a été testé positif plus tôt vendredi. Il s'est mis en quarantaine dans un hôtel comme l'exige la loi mais il a été au restaurant, à l'université, chez le médecin et chez un ami avant de partir.

"Il a été près de 5 jours à Perth et on doit le considérer comme infecté", a déclaré le Premier ministre d'Australie occidentale Mark McGowan lors d'une conférence de presse.

Article original publié sur BFMTV.com